Témoignages

J'ai participé à l'activité pour enfants du mardi après midi au centre de logopédie.Il y avait une quinzaine d'enfants au début et tout le groupe a eu l'occasion de bouger et libérer son énergie dans la salle de psychomotricité. Plusieurs parents sont venus voir et encourager leur enfant.
Ensuite, tout le groupe, qui s'est progressivement agrandi, a eu le choix entre six ateliers dans la salle de jeux, au début à droite dans le couloir. Le matériel a été amené d'une salle de stockage
spécifique  sur un grand chariot. Tout le matériel avait été trié et lavé au départ par des bénévoles du Christ-Roi . Nous n'avons donc pas travaillé pour rien. Les enfants ont pu dessiner à la craie sur un des murs, jouer aux légos, jouer aux petites voitures sur un tapis avec des routes, jouer avec les cuisines et leur matériel, faire un bricolage avec des assiettes en papier ou colorier/dessiner. Certains parents se sont d'ailleurs mis à dessiner et l'ambiance était très sympa.
Chouettes contacts parents/enfants et animateurs/parents/enfants, plusieurs parents parlant anglais.

 

 

Astrid

Activités

Originaire d'Alep, très impliquée dans la communauté vie chrétienne en Syrie, Y a été contrainte de quitter sa ville natale et a rejoint Damas où elle travaillé bénévolement au JRS pour accueillir les réfugiés qui venaient demander secours jusqu'au jour où elle a du quitter précipitamment la Syrie. Arrivée à Luxembourg début juillet et voici ce qu'elle souhaite partager à la communauté du Christ-Roi (traduction de Myriam Ziade)

 

"Je suis partie sans rien, sans connaître de langues étrangères, sans argent. Mais le plus difficile était ce sentiment de devoir partir en laissant Dieu derrière moi en Syrie. Arrivée au Luxembourg, j'étais surprise de constater que Dieu m'avait précédée chez vous. À travers votre accueil, votre chaleur, votre aide et votre amour gratuit, vous représentez pour moi la présence de Dieu, je Le sens présent avec moi dans les détails quotidiens de ma vie. Je n'ai pour l'instant qu'une parole "merci", c'est une petite parole composée de cinq lettres mais dans mon cœur elle est aussi grande que l'univers."

Y

Réfugiée

Nous avons été hier servir et nous avons été très surpris, mais positivement.

Il y avait un groupe de 5 migrants qui ont pris les choses en main pour le service, surtout vis-à-vis des autres migrants donc 2 à la cuisine.

 

Ils nous attendaient avec joie, et nous nous sommes tout de suite très bien compris, même si nous ne parlons pas arabe. Ce fut un plaisir d'être avec eux et quel bonheur de les voir rayonnants de pouvoir se rendre utile.

J'ai eu un contact avec une personne de la croix-rouge à la sortie, qui me disait combien ils étaient contents des bénévoles...

 

Cela fait plaisir à  entendre.

Anne

Service des repas

Ils sont venus à la réunion d’information sur les réfugiés dans la paroisse. D’abord, en silence, ils se sont assis sur les chaises du fond, clairsemées. Ils attendaient. D’autres sont arrivés, il a fallu se pousser un peu puis jeunes et vieux ont déboulé, en retard. Comme une vague, l’assemblée s’est décalée pour faire de la place. Une voix s’est élevée pour demander de nouvelles chaises. Finalement, ils ont occupé tout l’espace, plus de quarante cinq personnes posées là, serrées.

Nous nous sommes demandé s’il fallait faire le tour de table prévu pour les présentations. Il y avait tant à dire et à faire. Finalement, nous l’avons lancé…Une jeune s’est présentée. Ses premiers jours au Luxembourg, sa première venue au Chrit-Roi et voilà qu’elle voulait déjà s’engager. Son voisin, balbutiant, au chômage, était disponible pour toute aide matérielle. Notre regard est descendu sur un jeune ado, posé là entre ses deux parents : « pas de souci pour l’aide aux devoirs ou les jeux de ballon ! ». Une retraitée souriante se sentait prête à redonner des cours de français. Et cette personne qui a lancé « Nous sommes tous des étrangers, je souhaite accueillir ». Quelques métiers ont fait surface : psychologue, orthophoniste, enseignant…l’étudiante qui  devait repasser une matière et qui avait du temps, même pour se lever à 5h30 du matin distribuer les repas. Chacun s’écoutait dans un silence de communion. Sourires de joie pour accueillir ceux qui parlent la langue des réfugiés, parole laissée à la personne timide qui « aimerait apporter quelque chose, si elle le peut. » Le tour de table devait se terminer quand l’un d’entre eux a pris la parole. Il s’était trompé de salle de réunion. Il croyait venir pour une messe. Tout le monde s’est tourné vers lui. Il était comme posé là, en suspend.

 Et voilà qu’il s’est mis à nous raconter sa belle rencontre avec un réfugié syrien…

Olive

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle