Prière universelle du 3ème dimanche de l'Avent B - Jean 1, 6-8.19-28




1. "Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance".

Joie trop stérile, se trompant de but, idolâtre, liée aux choses matérielles.

Joie trop enfouie, assombrie, étouffée par les soucis et les angoisses de ce monde.

Joie trop superficielle, explosive mais vide, ternie par notre manque d’Espérance.

Seigneur, donne-nous une joie juste, qui se fonde sur Ton Amour inconditionnel et sur nos actions qui en découlent !


2. "Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance".

Prière trop occasionnelle, prière parfois aride, prière « quand ça me vient », en pointillés, quand je me sens prêt et que je n’ai rien d’autre à faire.

Prière de demande. Pour moi, pour les autres, pour l’Eglise, le Pape et les prêtres, le monde et la santé de nos sociétés. Pour nos malades et nos esseulé(e)s.

Prière contemplative, prière silencieuse, prière « comme je respire », cœur à cœur avec Dieu.

Seigneur, donne-nous, selon la prière du Pape, de vivre un véritable cœur à cœur avec Toi, dans la prière, nourri par Ta Parole !


3. "Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance".

Action de grâce. Merci, Seigneur, pour la beauté de ta Création. Merci pour ma belle famille, pour mon travail que j’aime, pour les belles relations que Tu me donnes de vivre.

Louange. Merci Seigneur, pour qui Tu es, pour ta beauté, ta bonté. Merci Seigneur pour ta miséricorde sans faille, merci pour la Vie que Tu es et que Tu nous partages.

Louange. Merci Seigneur, pour la Joie qui jaillit de la louange.

Seigneur, donne-nous de vivre immergés dans l’action de grâce et la louange !


En toute circonstance.

Prier pour les responsables, les meneurs, prier pour le peuple, prier pour les pauvres, ceux qui ont tout perdu, les impuissants, les malades, les victimes des injustices, des dictatures et des guerres, alors que moi, je vais bien et que je ne manque de rien… Jusque-là tout va bien !

Mais l’un de ces fléaux s’abattrait sur moi… : qu’en serait-il de ma prière, de mon action de grâce, de ma louange et de ma joie ?

Seigneur, garde-nous dans la joie en toute circonstance, dans la Joie parfaite du Petit pauvre d’Assise, cette joie d’autant plus parfaite qu’elle fleurit même dans l’adversité, grâce à la contemplation et à la louange.

Filtrer les articles
Articles récents