Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 3ème dimanche de l'Avent C - Luc 3, 10-18

 

 

Pour découvrir ou re-découvrir les paroles du chant litanique précédant l'Evangile, cliquez ici.

 

Frères et sœurs,

 

La joie de l’Evangile est toujours déjà offerte. « Comble-nous de ta joie ! »

Cela ne se commande pas, d’être dans la joie. 

La joie, comme l’amour, s’accueillent, certes ; mais la joie et l’amour se cherchent et se construisent activement aussi. 

Jésus nous dit: « mon commandement, le voici : aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ». Et Dieu, pour notre Avent, nous promet le bonheur. 

 

L’évangile nous a déjà mis sur la voie. « Préparons ton chemin ! » avons-nous prié toute la 2èmesemaine !

En effet, il est écrit « les foules, qui venaient se faire baptiser par Jean lui demandaient : ‘Que devons-nous faire ?’ Trois ‘catégories’ de personnes  posent la même question. Les foules, les collecteurs d’impôt, les soldats… Tout le monde est concerné, tous des hommes de bonne volonté, eux qui viennent pour se faire baptiser. Ils espèrent joie et bonheur !

 

Ces trois catégories sont ensuite concentrées en un terme collectif : le peuple ; et  il était en attente et s’interrogeait : Jean ne serait-il pas le messie ?

Qui est donc le Messie, où est-il, quand vient-il ?

Jean Baptiste nous donne des réponses.

A tous, à la foule, aux collecteurs d’impôts, aux soldats, il répond par une invitation à pratiquer radicalement la justice :

« partagez », que ce soient des vêtements ou de la nourriture… 

« respectez la norme fixée », « ni violence, ni tort, uniquement votre solde ».

 

Dans l’épître aux Philippiens, Paul parle de joie, de sérénité, de la paix du cœur et de l’intelligence. Pour lui aussi, la source de la joie vient de la gratitude, de la reconnaissance, cette capacité de voir l’action de Dieu dans le Christ, lui qui réalise la promesse de Dieu : « j’accomplirai ma promesse de bonheur… »

 

Alors, laissons-nous saisir par la joie, essayons d’oublier et de dépasser les limites et les contraintes de l’égocentrisme inquiet, remontons à la source de la Vie : Dieu se rend présent en nous quand nous nous découvrons capables de dire : « Je t’aime ».  Ainsi Dieu peut-il nous « commander » d’aimer ; il peut, lui, nous dire « sois heureux », « sois dans la joie ». Et pour obéir à cette invitation, il nous suffit de « faire » quelque chose.

 

Qu’allons-nous faire, cette semaine, pour que l’Esprit et le feu du Christ nous baptise ?

 

Tout simplement rendre grâce ! 

C’est cela faire eucharistie. 

C’est faire l’offrande à Dieu de nos talents. 

La procession des offrandes sera aujourd’hui tout particulièrement reconnaissance et gratitude, émerveillement de tout ce que le Seigneur nous donne de faire, en faisant de semaine en semaine eucharistie.

 

Nous lirons durant toute l’année l’évangile de Luc, l’évangéliste de la joie et de la miséricorde, avec toutes ces belles paraboles, de la brebis perdue et retrouvée, de la drachme perdue et retrouvée, de l’enfant prodigue perdu et retrouvé…

Et chaque fois, à la fin de la parabole, cette incitation : « réjouissez-vous avec moi ! »

Les paroles de Sophonie sont, elles aussi, une jubilation contagieuse : la ville est libérée. Le Seigneur est en toi ! Il te renouvellera par son amour. Et même : « Il exulterapour toi ! »

 

Rendre grâce, plus fondamentalement, et être dans la joie, pour tout ce que peut faire l’être humain, grâce à l’incarnation : Dieu est devenu homme pour que l’homme devienne Dieu.

Capable d’aimer, de communiquer, de partager, de créer, de prophétiser, de convertir, de dire merci comme Jésus, de témoigner, de subir des persécutions, comme dans les Actes : « ils étaient tout joyeux d’avoir subi des outrages pour le Christ »(Ac 5,41).

Rendre grâce ensemble pour tous les services partagés généreusement dans notre communauté dominicale, quelle joie, quel bonheur !

 

Voir déjà des signes de bonheur : l’incarnation de Dieu fait son chemin dans nos histoires. Et puis, dans notre célébration festive, notre Seigneur qui vient se faire notre plus proche prochain ? Soyons dans la joie !

 

 

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle