Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 2ème dimanche de Pâques B - Jean 5, 1-6

 

 

Frères et soeurs,

Cela n’a manifestement pas été facile pour Thomas de croire. Il était absent quand Jésus s’est manifesté aux autres apôtres. Son bon sens l’incitait à poser des critères d’objectivité à sa foi. On ne peut tout de même pas croire d’emblée n’importe quoi. En ceci, beaucoup trouvent Thomas sympathique. Nous sommes bien sûr tentés de ne croire que ce que nous pouvons constater et percevoir personnellement.  Est-ce une vraie tentation ? Quelque chose de permanent ?

Jésus, en effet, ne laisse pas Thomas continuer à douter. Il vient à sa rencontre et le guide vers la confiance pascale. Huit jours se sont écoulés. Les apôtres sont réunis à nouveau, ils sont au complet. Et voilà que Jésus s’adresse personnellement à Thomas, et il se plie même à tous ses souhaits. Il le laisse le toucher avec ses doigts et il lui demande de mettre la main dans son côté : ainsi il aura tout le loisir de se convaincre de la réalité de la résurrection de Jésus. « Cesse d’être incrédule, sois croyant ! »C’est alors que Thomas, bouleversé, reconnaît son Seigneur en proclamant : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » L’apôtre, de prudent sceptique qu’il était, est devenu capable d’accueillir Jésus dans sa radicale nouveauté de Christ ressuscité ; il pourra désormais partager avec ses frères et sœurs la foi pascale de l’Eglise. Thomas n’a jamais quitté le cercle de la communauté des disciples. Il est sans aucun resté en relation avec la communauté de celles et ceux qui ont suivi Jésus depuis les débuts. Jésus est apparu à Thomas parce qu’il a maintenu une communion de vie avec les autres apôtres, comme aujourd’hui, nous, les baptisés, sommes incorporés au Christ.

L’histoire de Thomas dans l’évangile sans nul doute rejoint notre propre histoire. Nous devons bien souvent nous secouer pour persévérer dans la foi, oui, nous hésitons entourés que nous sommes de personnes qui doutent et qui exigent des preuves. Mais notre soutien, notre force spirituelle, c’est justement notre appartenance à l’Eglise ; nous sommes membres de la communauté de celles et de ceux qui reçoivent toujours à nouveau de faire confiance au témoignage inlassablement retransmis jusqu’à nous et relayé par les tableaux d’Arcabas, depuis le « mon Seigneur et mon Dieu » de Thomas.

Le cœur débordant de confiance joyeuse, Thomas se mit à risquer sa vie pour son Seigneur et son Dieu. La tradition veut même qu’il alla proclamer la foi jusqu’en Inde, où des chrétiens se réfèrent aujourd’hui encore à Saint Thomas. L’intercession de cet apôtre nous aidera à être toujours plus des hommes et des femmes qui cherchent par toute leur vie à correspondre au Seigneur Jésus, « notre vrai chemin de vie ». C’est lui-même, ressuscité, qui nous rejoint alors que nous célébrons dans la joie le baptême de Côme, et nous pouvons partager cette bonne nouvelle à tous nos frères, proches et lointains. Amen.

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle