Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie de la fête de la Sainte Famille - Luc 2, 22-40

 

 

Frères et sœurs,

 

            Nous avons été surpris par la première lecture tirée du livre de la Genèse : la figure d’Abraham a de quoi nous impressionner. Ce n’est pas pour rien qu’il s’appelle le père des croyants. Sa vie familiale est en effet marquée aussi par les contrariétés et les épreuves. Quelle déception au quotidien de ne pas avoir de descendance alors que le Seigneur lui promettait une terre à lui et à ses héritiers. Et puis, au moment où il a reçu Isaac son fils tant attendu, Abraham croit qu’il était de son devoir de  l’offrir en sacrifice. Et nous avons été frappé par le refrain de la deuxième lecture, la Lettre aux Hébreux, qui met fortement l’accent sur la confiance en Dieu d’Abraham : « Grâce à la foi…  grâce à la foi… grâce à la foi… » Isaac qui a d’abord été l’enfant tant espéré, devient l’enfant risqué et sera enfin l’enfant rendu par Dieu, le fils de la promesse accomplie. « Abraham pensait que Dieu peut aller jusqu’à ressusciter les morts, c’est pourquoi son fils lui fut rendu ; et c’était prophétique. » Et les évangiles racontent comment s’est accompli la prophétie : c’est Jésus, le Fils unique, il a été mis à mort et a été rendu à la vie par la résurrection.

            Ainsi l’ évangile nous invite aujourd’hui encore à entendre le même dessein divin : comme Abraham et Sara, comme Joseph et Marie,  nous devons pouvoir être affrontés à l’épreuve de la confiance. « Comment cela se fera-t-il ? » demande Marie à l’Ange. « Ton fils provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de division. Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée », lui dit Siméon. Cette prophétie de Siméon annonce tout le drame de la vie et de la mission du Christ, mais elle révèle aussi toute la joie qui rayonne quand le Messie est reconnu et confesssé dans la fragile personne de ce nouveau-né présenté au Temple : « Mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé à la face des peuples : lumière  pour éclairer les nations païennes et gloire de ton peuple Israël. » C’est le fil rouge de tout l’évangile de l’enfance du Christ. Tout y est déjà donné, y compris l’appel adressé à tous les peuples du monde : entendre racontée et proclamée la bonne nouvelle, pouvoir vivre de la foi, comme Abraham, père d’une  multitude, croire et faire confiance comme Marie, la femme du oui, elle qui, dès le départ, accepte les joies et les épreuves liées à sa disponibilité, croire et faire confiance comme Joseph, lui, l’homme juste, ajusté à la volonté de Dieu, et assumer ainsi avec dignité et autorité la mission envers son épouse et envers le Fils de Dieu : il Lui donne ce nom béni qui l’inscrit dans une lignée humaine.

 

 

 

            Dans la fête d’aujourd’hui, il n’y a pas seulement Abraham et Sara, Joseph et Marie, Syméon et Anne, il y a aussi, pour chacun et chacune parmi nous, et pour toutes nos familles, tant de riches expériences partagées de foi et de confiance, par delà les jours d’obscurité et les arcs en ciel mystérieux. Les familles, d’ici et d’ailleurs sont, bien souvent, tout à la fois, prises dans pas mal de turbulences, et provoquées ainsi à oser la confiance. Personne ne peut dire qu’il ou elle n’a pas besoin de se sustenter à la source de la grâce, n’a pas besoin de prier et de faire l’expérience de célébrations vivantes. Personne ne peut se dispenser de se laisser transformer par la force symbolique de la vie sacramentelle, action de grâce, pardon et réconciliation, vie nouvelle, guérison, pain partagé, écoute attentive et confiante de la Parole de Dieu.

Dans le plan de Dieu sur  l’humanité, chacun pourra recevoir cette grâce de vivre au quotidien une justice et un amour qui tend plus à donner qu’à recevoir, un amour qui est fait d’attention à l’autre et de respect qui permet à l’autre de grandir en devenant responsable. Voilà la bonne nouvelle de la Sainte Famille.

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle