Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 7ème dimanche de Pâques A (Père Jacques Weisshaupt sj)

30 May 2017

 

Jn 17, 1b-11a

Frères et sœurs,

 

 Voilà que dans les textes de la Parole de Dieu que nous venons d’entendre nous sont donnés en écho les premiers moments de la vie de l’Eglise. Le Seigneur Jésus est parti et l’Esprit promis n’est pas encore venu. Ce temps nous est offert pour intensifier notre attente, de façon analogue sans doute à la période liturgique de l’Avent qui nous prépare à Noël ! L’évangéliste Luc nous invite à nous rendre dans la chambre haute de la maison où ils se tenaient habituellement à Jérusalem. C’est là que nous pouvons entrevoir l’Eglise en germe et en attente.

 

 Cela commence par le recueillement et la prière, la communion dans l’unité, portée qu’est cette première communauté par l’expérience de foi du temps de Pâques. Les onze apôtres sont là avec Pierre  appelé déjà à réconforter. Et ils ne sont pas seuls, car sont également mentionnés des « frères » et quelques femmes. Ils forment trois groupes, les apôtre, les frères et les femmes entourant Marie, la Mère de Jésus, comme penchée sur le berceau de l’Eglise qui vient de naître. Une communauté en silence et en prière, une communauté qui attend son Seigneur qui a promis la force du Défenseur.

 

 Dans la deuxième lecture, saint Pierre nous a rappelé clairement que la prière persévérante est la seule à pouvoir donner la force de supporter avec sérénité la souffrance qu’il faudra rencontrer, les épreuves subies « à cause du nom du Christ », qui nous font communier avec le Christ.

 

 Dans cette chambre haute de Jérusalem, Jésus a certainement vécu, juste avant sa passion, une prière intense de communion. La communauté du Cénacle a repris cette prière et l’a prolongée dans l’attente de ce que Jésus a promis.

 

 Nous sommes témoins de cette intense prière de Jésus dans l’évangile. Jésus prie d’abord pour lui. Ce qu’il demande ? « Père, glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie. » En effet, l’heure est venue pour Jésus de demander la gloire pour lui-même, l’accomplissement de sa mission de révélation. Et l’heure de gloire de Jésus, c’est bien sa croix.

La gloire de Dieu, c’est la croix du Christ. C’est son amour, c’est sa vie qu’il veut donner à tous les hommes. Voilà sa gloire !

 

 Ensuite Jésus prie pour les croyants, pour ses disciples et pour toutes celles et ceux qui mettront leur confiance dans le Christ par la prédication de l’Evangile. Nous sommes directement impliqués ! Jésus demande pour tous à son Père : « La vie éternelle qui est de te connaître toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. » Et cette vie éternelle est tout d’abord un don de Dieu, une grâce, la vie en amour gratuit. Cependant, pour que ce don comble de joie, il doit être reçu en toute liberté. Ainsi, la vie éternelle est tout à la fois un présent et un accueil. Notre part à nous, c’est d’être libres, c’est de reconnaître, de croire et de garder, après avoir entendu le Père nous dire « Voici mon Fils, mon aimé, écoutez-le », ce merveilleux cadeau du Fils de Dieu déposé dans nos mains : « Prenez, mangez ! »

 

Oui, Jésus est parti. Et c’est bon pour nous de pouvoir prolonger dans notre quête spirituelle ce mystère de l’Ascension. Puisque Jésus à prié pour tous les hommes de l’histoire. Il a aussi envoyé « les siens » pour qu’ils soient « le sel de la terre » et la « lumière du monde », le levain dans la pâte humaine pour que nous nous engagions à partager avec tous notre maison commune en y faisant

grandir fraternité, solidarité, réconciliation, justice et paix. « Oui, Père, qu’ils soient un comme toi te es en moi et que je suis en toi, qu’ils soient en nous aussi, afin que le monde croie que tu m’as envoyé. »

 

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle