Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 5ème dimanche de Carême A (Père Guy Delage sj)

2 Apr 2017

 

 

Jean 11,1-46

 

Deux jours après avoir appris que son ami Lazare était malade, Jésus annonce à ses disciples son intention de retourner en Judée. Décision étonnante qui surprend les disciples. Jésus s’était retiré de l’autre côté du Jourdain parce qu’à deux reprises il avait failli être lapidé. Retourner en Judée revient donc à affronter la mort. Thomas en est conscient. C’est la raison pour laquelle il propose d’aller mourir avec Jésus. A cela Jésus déclare qu’on ne trébuche pas en plein jour parce qu’on y voit clair, mais on trébuche en pleine nuit parce que la lumière de ce monde n’est pas là pour l’empêcher. Autrement dit, le marcheur n’a pas en lui la lumière qui lui permet d’éviter les obstacles. Il ne dispose que de la lumière extérieure pour les éviter. Si elle disparaît, il ne peut se déplacer qu’en plein jour.

Et c’est précisément un déplacement que Jésus annonce, de Béthanie, au-delà du Jourdain, à Bethanie, le village de Marthe et Marie. Retourner à Bethanie expose au risque de mort. Mais Jésus signale qu’il ne fait pas encore nuit. L’heure de la nuit n’est pas encore là. La lumière du monde est en lui. Qui marche avec Jésus est dans la lumière, même si la lumière n’est pas en lui. Au verset 11 Jésus déclare que Lazare s’est endormi. Il est donc déjà dans la nuit alors qu’il fait encore jour. Mais comme on ne dort pas en plein jour, Jésus propose d’aller le réveiller. En fait Lazare s’est endormi dans la mort. Mais les disciples pensaient qu’il dormait d’un profond sommeil. Jésus est donc obligé de préciser : « Lazare est mort ». En somme, tout est comme si la lumière (la vie de Jésus) s’était retirée de ce monde.

Et puis Jésus ajoute qu’il se réjouit de ne pas avoir été aux côtés de Lazare quand il est tombé malade. Sa joie vise la foi des disciples. La joie que Jésus manifeste avant même de retourner en Judée est un moyen pour faire entrer les disciples dans la foi. Jésus se réjouit dans le but que les disciples croient dès maintenant. La foi des disciples doit, elle aussi, sortir du sommeil. Jésus se réjouit de son absence alors qu’il aurait dû être présent au moment de la maladie de son ami Lazare. Il s’en réjouit parce qu’ainsi tout le monde (lui et les disciples) n’ont d’autre alternative que de renoncer à leur volonté propre pour s’en tenir à la volonté de Dieu le Père, dans la foi. C’est par la grâce de Dieu, et non à la force du poignet, que les disciples vont voir la puissance de l’amour à l’œuvre.

Renoncer à la volonté propre, lâcher prise pour que la grâce de Dieu puisse agir cela vaut pour chacun d’entre nous. Le combat de la foi se situe à ce niveau-là. A nous de le mener avec le Christ.

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle