Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 2ème dimanche de Carême A (Père Jacques Weisshaupt)

12 Mar 2017

 

 

Matthieu 17, 1-9

 

«  Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, il les emmena à l’écart sur une haute montagne. »

 

Jésus avait annoncé clairement à ses disciples quel sort l’attendait à Jérusalem. Il sera condamné, il souffrira et sera mis à mort, et il ressuscitera le troisième jour. Par l’expérience de la transfiguration, Jésus veut réconforter ses disciples en leur révélant quelque chose de son identité véritable : c’est bien lui, le messie qu’Israël attendait.

L’évangile nous rapporte le témoignage des disciples : ce qu’ils ont vu et entendu et qu’ils nous partagent, ici et maintenant. Ce témoignage implique une expérience sensible particulière, impliquant à la fois le voir, la « vision », et l’entendre, l’ « ouïe ».

Jésus est transfiguré, son visage rayonne, ses vêtements sont d’une blancheur extraordinaire, c’est ce qu’ils ont vu.

Et ils ont aussi entendu la voix qui parle depuis la nuée, cette voix qui exprime le sens de cette expérience partagée : la Parole de Dieu illumine. Ainsi Dieu se fait tout proche par Celui qui l’exprime tout entier, son Verbe, son Fils bien aimé en qui Il trouve toute sa joie. Et cet événement raconté nous rejoint alors que nous entrons en Carême. Dieu veut que nous soyons, nous aussi, fortifiés dans notre capacité de faire confiance, de croire en lui. Il nous invite à être attentifs à ce que nous voyons et entendons, à ce que nous ressentons, à ce que l’Esprit du Seigneur nous fait percevoir au quotidien, ensoleillé, ou brumeux ou inquiétant.

Aujourd’hui, je suis éclairé par la  présence de Moïse et Elie aux côtés de Jésus sur la montagne, ils représentent toute l’Ecriture dans sa dimension d’Alliance. C’est une expérience de bonheur indicible. « Seigneur, il est bon que nous soyons ici ! » Ce cri de Pierre exprime bien la consolation qui l’habite. C’est une expérience de rencontre, de communion, d’illumination et de bonheur, une expérience de compréhension et d’intuition du sens même de sa foi et de toute sa vie. Jésus est vraiment le Messie attendu et promis, lui qui dialogue avec les médiateurs de l’alliance, Moïse et Elie, la loi et les prophètes.

Cette vision est immédiatement relayée par la voix de Dieu, le Père de Jésus : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie : écoutez-le ! » Je comprends mieux, dans ce message, combien je suis invité à revenir à Jésus, la Parole que Dieu nous nous donne ! Rappelons-nous la réponse de Jésus lors de la première tentation : l’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole sortie de la bouche de Dieu. Oui, Dieu me parle aujourd’hui dans les Ecritures et les évangiles au quotidien, mais ces expériences de rencontre avec Dieu me font aussi peur. Et voilà qu’alors, Dieu se fait proche et me remet en route : « Jésus s’approcha, les toucha et leur dit : ‘Relevez-vous et soyez sans crainte !’ »

Notre plus proche prochain désormais, après cette sorte de vision, c’est Jésus, et il se donne chaque jour à contempler. « Levant les yeux, ils ne virent plus personne, sinon lui, Jésus, seul. » Il est ici et là, et l’Eglise accomplit l’ordre que Jésus donna à ce moment-là : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. » Ecoutons le Seigneur, partageons nos lumières et nos obscurités, aidons-nous et tous les hommes à surmonter peur et angoisse, si après la consolation lumineuse surgissent les heures de traversées des ténèbres. Ecoutons-le, quel que soit le moment de notre cheminement, car c’est vers Pâques qu’il nous conduit.

 

 

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle