Homélie de la Fête du Christ-Roi (Père Josy Birsens sj)

20 Nov 2016

 

 

Luc 23, 35-43

 

Il y a quelques années, lors d’une visite guidée de notre chapelle, je me suis presque fait agresser par une dame. Tout en admirant la belle architecture, elle trouvait que notre église méritait à peine ce nom puisque les signes chrétiens distinctifs y manquaient : « Vous n‘avez même pas une grande croix qui permettrait de voir du premier coup d’œil qu’il s’agit d’un édifice religieux ! » Quand je lui ai fait remarquer qu’une très belle croix néo-romane se trouvait à gauche de l’autel, elle n’était qu’à moitié convaincue : « Cela ne saute pas assez à l’œil, c’est bien trop modeste, c’est comme si vous vouliez la cacher ! »

En méditant l’évangile que l’Eglise a choisi pour la fête du Christ-Roi : Jésus en croix, nu, vulnérable et exposé aux railleries, je me dis que le choix de cette croix pour notre chapelle reflète bien la royauté véritable de Jésus. D’ailleurs, en la regardant de plus près, vous découvrirez non pas un crucifié torturé par la souffrance, mais une figure étrangement sereine, les bras étendus au maximum et la tête couronnée non pas d’épines, mais d’une couronne royale, comme on le voit sur beaucoup de tympans romans. Oui, la royauté de Jésus ne s’est pas affirmée de manière ostentatoire et triomphaliste, comme les rois et les gouvernants du monde ont l’habitude de le faire. Mais elle s’est montrée dans son exact contraire : l’humiliation, l’abaissement, la mise au ban de la société et la mise à mort d’une victime innocente.

D’ailleurs, tout au long de sa vie, Jésus a souvent choisi l’anonymat, la vie cachée et l’action discrète aux côtés des plus humbles de la société : malades, pauvres, personnes handicapées, exclus de tout bord. Il n’a eu de cesse de désillusionner ses fidèles amis qui rêvaient d’une trajectoire d’exception pour le Messie. Il a dû affronter l’opposition des bien-pensants et il a prédit plusieurs fois l’échec, à vue humaine, de sa mission. Mais en annonçant que la mort sur la croix serait suivie de sa résurrection d’entre les morts, il a découvert le plan caché de Dieu : par ses souffrances et par le don de sa vie pour tous les hommes, Jésus leur a ouvert tout grand les portes du paradis. Son royaume, déjà visible ici-bas dans des petits signes, accueillerait tout homme qui met en lui sa foi et son espérance.

Et c’est bien ce que nous relate l’évangile en cette fin de l’année sainte de la miséricorde. Jésus ne répond pas à ses détracteurs quand ils se moquent de lui sans pitié, même un des deux criminels à côté de qui il a été crucifié. Mais à peine l’autre condamné ose-t-il faire appel à sa miséricorde : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume ! » qu’il l’accueille à bras ouverts : « Aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis ! » Au plus fort de sa souffrance et de son abaissement, il reste « Jésus » (« Dieu sauve ») et manifeste au bandit repentant l’amour de Dieu qui nous accueille dans sa joie éternelle. Tout au long de cette année sainte de la miséricorde, nous avons pu redécouvrir à quel point la miséricorde est la qualité par excellence de notre Dieu qui fait de nous des vainqueurs au-delà de nos échecs, de nos faux pas, de nos décisions mal réfléchies. Dieu est bon et il nous ouvre son cœur grâce à son Fils qui a donné sa vie pour nous ouvrir les chemins du royaume des cieux et nous y accueillir à ses côtés !

Rendons grâce aujourd’hui pour cette miséricorde de Dieu et tous les signes qui nous en ont été donnés. Et si les portes de la miséricorde se ferment aujourd’hui symboliquement à la basilique Saint-Pierre et dans toutes les cathédrales de par le monde, gardons ouvertes celles de notre cœur pour accueillir favorablement, nous aussi, ceux qui font appel à notre aide. Par nos actes de miséricorde : de compréhension, d’acceptation de l’autre, de pardon, de générosité et d’amour, nous ferons grandir le royaume de Jésus dès ici-bas. Et nous nous préparerons à y rejoindre notre Roi « humble et beau » que le Seigneur a bien voulu nous envoyer dans sa miséricorde.

Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Articles récents
Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle