Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 3ème dimanche ordinaire C (Père Jacques Weisshaupt sj)

24 Jan 2016

 

Saint Luc 1,1-4. 4,14-21

 

Frères et sœurs,

         St Luc commence son évangile par une introduction à l’histoire assez courante à l’époque romaine. Il s’est sérieusement documenté et il veut raconter, les événements autour de la personne de Jésus de Nazareth. Il a eu connaissance de l’évangile de St Marc et il a lui-même accompagné St Paul et partagé avec lui ce qu’on racontait sur Jésus dans toutes les communautés qu’ils visitaient.

Ce n’est pas un manuel d’histoire, mais un récit qui est inspiré par Jésus de Nazareth, le Christ ressuscité.       

         Luc écrit à un certain Théophile, dont le nom reviendra au début du livre des Actes des Apôtres. Théophile veut dire celui qui aime Dieu mais aussi celui que Dieu aime… La bonne nouvelle nous est adressée, bien plus, elle nous est confiée pour qu’à notre tour nous racontions et nous écrivions ‘notre évangile’ à tous les ‘théophiles’ que Dieu met sur notre route.

         Jésus arrive, dans l’évangile d’aujourd’hui, à Nazareth où il a grandi. Auparavant il était allé rejoindre son cousin Jean-Baptiste qui baptisait au Jourdain. Jésus a voulu, lui aussi être baptisé. Il reçut l’onction de l’Esprit Saint et il alla 40 jours dans le désert où il pria intensément son Père. Il se préparait à sa mission de Messie. Il partit ensuite pour la Galilée, où il se mit à enseigner dans de nombreuses synagogues ; il suscita l’enthousiasme de nombreuses foules. C’est alors qu’il décida de revenir à Nazareth : on peut imaginer que les gens de sa petite ville étaient curieux et qu’ils se demandaient ce que Jésus allait faire et dire de plus particulier dans sa propre patrie : tous le connaissaient si bien, lui, l’artisan, l’ouvrier qui avait passé plus de trente années dans la construction et l’aménagement de leurs habitats…

         C’est dans la synagogue que Jésus va continuer à révéler son identité et sa mission. On peut dire que le texte du prophète Isaïe que Jésus a lu dans la synagogue de Nazareth dévoile effectivement ce que Jésus veut faire, dire et révéler : ce texte d’Isaïe est en effet l’un des grands textes messianiques de l’Ancien Testament, que tous les juifs connaissaient à fond…

 

Reprenons en quelques versets.

 

L’Esprit du Seigneur est sur moi.

Jésus parle en je tout comme le prophète Isaïe : tout ce que je dis et tout ce que je fais, ce n’est pas de ma propre initiative que je le fais, mais c’est dans la force de l’Esprit d’amour et de vie, car « le Seigneur m’a consacré par l’onction ». Celui qui est oint, qui a reçu l’onction, c’est le messie, le Christ, c’est le même mot en grec (chrèstos) ou en hébreu (messhia). Dieu a donc choisi Jésus de Nazareth pour annoncer la bonne nouvelle.

         En effet, le texte d’Isaïe continue :

« Il m’a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres » : le messie est envoyé par Dieu pour s’adresser, non aux riches, mais à tous ceux et celles qui ont conscience que, devant Dieu, ils sont pauvres, fragiles et vulnérables et qu’ils sont donc entièrement tributaires de sa Parole, de cette Parole qui est évangile, bonne nouvelle. Et quelle bonne nouvelle ! celle qui annonce que Dieu offre à tous les hommes de toute l’histoire son amour et sa vie.

         La lecture d’Isaïe par Jésus continue : « Il m’a envoyé annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres ». Car Dieu est celui qui libère chacun et chacune de nous de tout ce qui sépare, de tout ce qui oppose les hommes les uns par rapport aux autres et par rapport à Dieu ! Ce que Dieu veut, son plan, son dessein, c’est de nous rendre libres pour une vie en plénitude .

 

Ainsi, par cette citation d’Isaïe, Jésus annonce toute l’actualité et tout le réalisme de sa mission : c’est ici et maintenant que cela se passe, et que cela se passera toujours ! Quelle densité Jésus ne donne-t-il pas ainsi à la Parole de Dieu : elle nous rejoint d’instant en instant, comme une parole d’amour, d’amitié…

Dieu ne laisse pas seulement le souvenir des libérations réalisées dans l’histoire passée, comme celle de la sortie d’Egypte commémorée dans la pâque juive. Dieu ne nous renvoie pas à un avenir lointain. Non, Dieu agit ici et maintenant par Jésus, le Christ Messie. C’est ce que lit Jésus dans la synagogue de Nazareth… Il le fait pour ses concitoyens de Nazareth, pour toutes les communautés rassemblées autour de la Parole de Dieu, pour nous, ici et maintenant ! Car la lecture de cet évangile montre bien à qui s’adresse la mission de Jésus, sa prédication, son enseignement, son action!

         C’est bien clair, d’emblée, - et le reste de l’évangile le racontera avec insistance - : le message de Jésus de Nazareth ne s’adresse pas aux puissants, à  ceux qui sont imbus d’eux-mêmes et de leur volonté de puissance et de leur peur de perdre. La parole de Jésus de Nazareth s’adresse effectivement à ceux et celles qui son convaincus n’avoir d’autre ressource que Dieu seul !

Frères et sœurs, retenons donc bien la dernière phrase de l’évangile d’aujourd’hui, qui est l’homélie que Jésus nous laisse, courte et dense, comme une lumière au quotidien: « Cette parole de l’Ecriture que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit ». C’est dans cet aujourd’hui de Jésus de Nazareth que nous avons la joie d’accueillir Noémie dans la communauté chrétienne et de l’aider à vivre avec nous tous la joie et l’espérance de l’Evangile.

 

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle