Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie de la Fête de l'Ascension (Père Josy Birsens sj)

5 May 2016

 

Le départ de quelqu’un qu’on aime est rarement un moment de joie ! On est plutôt triste que la visite ne se prolonge pas et l’on aurait préféré que celui ou celle qu’on aime reste encore. Comment se fait-il alors que les disciples, après la montée de Jésus au ciel, s’en retournent dans la joie à Jérusalem, comme nous le rapporte l’évangile ? Sans doute auraient-ils préféré qu’il reste plus longtemps auprès d’eux pour se rassasier de sa présence et mieux comprendre ce qui s’est passé lors des événements de Pâques. Mais avec les 40 jours après la résurrection, un cheminement est arrivé à maturation et une nouvelle étape s’ouvre pour la communauté des disciples. Saint Luc, l’auteur du 3e évangile et des Actes des Apôtres le marque par des accents différents dans les deux récits qu’il fait de l’Ascension.

Dans l’évangile, l’accent est mis sur l’accomplissement du cheminement de Jésus. Le Christ ressuscité fait toute une exégèse de sa mission aux disciples réunis, comme il l’a fait pour les disciples d’Emmaüs. En même temps, il leur cède le relais : à eux d’être maintenant les témoins de ce qu’ils ont vu et entendu, avec l’aide de l’Esprit Saint qui leur sera donné. Leur mission s’inscrit dans la continuité avec celle de Jésus. Un indice textuel le souligne : l’évangile de saint Luc commence au temple de Jérusalem, quand l’ange apparaît à Zacharie, et il se termine au temple, quand la première communauté des disciples s’y réunit pour louer Dieu. C’est comme si on remettait les compteurs à zéro, si on reprenait tout depuis le début, avec les disciples, et non plus Jésus comme acteur principal ! Ou plutôt : le Christ va poursuivre sa mission par l’intermédiaire des apôtres et de tous ceux qui sont lui sont restés fidèles ou qui vont se convertir à son message de grâce.

Dans le récit des Actes des Apôtres, le regard se tourne résolument vers l’avenir : après un bref temps d’attente de l’Esprit Saint, les disciples sont appelés à essaimer dans le monde entier pour témoigner de Jésus auprès de leurs contemporains. Chacun à sa manière et dans sa langue, mais en lien avec toute la communauté et fidèlement à la tradition partagée par les témoins les plus anciens. Par deux fois, le récit des Actes appelle à un engagement réel dans le présent : il ne s’agit pas de rêver d’un avenir glorieux où le royaume de Dieu se réaliserait de manière idéale, ni de se fixer sur le ciel d’où le Christ va revenir, mais de devenir acteurs au présent pour travailler à un monde plus juste et fraternel. Une page est tournée – à nous tous d’écrire un chapitre nouveau pour un 5e évangile, celui des témoins de Jésus mort et ressuscité !

L’Ascension se situe ainsi à la charnière de deux histoires : celle, fondamentale et fondatrice de Jésus qui a accompli la mission que le Père lui avait confiée, et celle de l’Eglise qui est appelée à continuer l’œuvre entreprise par le Christ. Ceci avec son aide et sa présence discrète, mais efficace, grâce à l’Esprit qu’il nous donne en partage. A nous, baptisés dans l’Esprit et nous remettant constamment en mémoire les paroles et actions de Jésus, d’aller au-devant de nos contemporains pour leur partager une parole de vie, leur redonner espoir, les soulager dans leurs souffrances. A nous de témoigner dans la joie de ce que nous avons nous-mêmes reçu de Jésus, de ce que nous avons compris de son message, de ce qui nous fait vivre. Une belle moisson est promise à l’Eglise de tous les âges, à condition que tous mettent la main à la pâte et se laissent inspirer par l’exemple de Jésus. En ce jour de l’Ascension où Jésus confie à ses disciples la tâche de l’évangélisation, mettons-nous généreusement à son service !

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle