Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du Vendredi Saint, année C (Père Guy Delage sj)

25 Mar 2016

 

Comme nous y invite saint Ignace dans les Exercices Spirituels nous voudrions bien éprouver douleur, affliction et confusion parce que c’est pour nos péchés que Jésus va endurer la passion. Et même si la plupart du temps nous n’éprouvons rien, nous pouvons toujours demander cette grâce. Mais surtout profiter de ce vendredi saint pour nous rappeler le fondement de notre foi : le Christ par sa mort a vaincu le mal et la mort à l’œuvre dans notre monde.

Pour appréhender ce moment décisif où le monde est sauvé par la mort du messie, arrêtons nous sur quelques étapes clés du récit de la passion.

Il y a d’abord l’écriteau cloué par dérision sur la croix : « Jésus de Nazareth roi des juifs ». Jésus est vraiment homme et totalement roi, un roi qui règne sur Israël et sur les nations. Mais sa royauté ne vient pas de ce monde. Et parce qu’il est Dieu la mort ne peut l’anéantir totalement.

Tout au long des interrogatoires les quelques mots de Jésus face à ses accusateurs ont la force de la vérité qui réduit à néant les mensonges et les calomnies.

Même frappé, humilié et tourné en dérision sous des oripeaux royaux il garde une autorité et une dignité souveraine qui devient insupportable pour ses détracteurs.

Et quand Pilate le présente à la foule meurtri et ensanglanté, en disant : « Voici l’homme ! » c’est bien le fils de l’homme qu’il désigne dans sa grandeur et sa vérité. L’homme en qui l’amour a triomphé de la haine des hommes et en qui nous sommes appelés à reconnaître notre salut.

Face à la mauvaise foi des chefs juifs qui en appellent à César, comme face à la lâcheté de Pilate, Jésus, flagellé, condamné et torturé garde sa liberté, la liberté de ne reconnaître et de ne se soumettre qu’à une seule autorité, celle du Père.

Enfin, quand l’évangéliste attire notre attention sur le coup de lance assené après la mort de Jésus c’est pour attirer notre attention sur la fécondité de cette mort qui jaillira comme une source d’eau vive et viendra irriguée nos terres arides, asséchées, sans eau.

Voilà ce que nous sommes appelés à contempler en venant vénérer la Croix qui offre à notre regard le Christ vainqueur du mal et de la mort.

Avec lui laissons-nous rejoindre par la détresse et la misère du monde. C’est là que nous pourrons éprouver douleur et affliction pour tant de souffrance. C’est là que nous pouvons compatir en vérité à sa Passion. Cherchons les traces de sa passion dans le cœur de nos frères, surtout ceux que l’injustice du monde condamne à la solitude et au désespoir. Nous pouvons tenter de les rejoindre dans leurs ténèbres en témoin de la victoire de l’amour sur la haine.

 

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle