Homélie du 3ème dimanche de l'Avent (Père Maurice Gilbert sj)

13 Dec 2015

 

Luc 3, 10-18

 

Chaque année, au milieu de l’Avent, la liturgie nous invite à la joie : “Soyez dans la joie : le Seigneur est proche !” (Phil 4,4-5). C’est que la fête de Noël approche : nous nous préparons à célébrer la naissance de Jésus à Bethléem.

            Notre monde aujourd’hui anticipe dans la joie les fêtes de fin d’année. Nos frères juifs, eux, achèvent de célébrer la Hanoukah, fête de lumière, car, dans nos régions, le soleil arrive à son point le plus bas, avant de remonter. C’est aussi aujourd’hui le fête de toutes celles qui portent le nom de sainte Lucie, nom qui signifie lumière : bonne fête à toutes les Lucie !

            Mais pourquoi donc tant de joie ? Tout simplement parce que, comme le dit saint Jean, Jésus, notre Sauveur, est “la véritable lumière qui éclaire toute l’humanité en venant dans le monde” (Jean 1,9).

            Et nous, nous nous préparons à l’accueillir de nouveau dans nos vies de chrétiens. Le temps de l’Avent est un temps de préparation : mieux, nous cherchons, durant l’Avent, à ouvrir notre cœur pour l’accueillir avec plus de sincérité, plus de loyauté, en cherchant à éliminer en nous tout ce qui fait obstacle à un accueil authentique du Seigneur Jésus.

            Comment pouvons-nous faire de ce temps de l’Avent une véritable préparation à l’accueil de celui qui est déjà venu jadis et qui revient frapper à notre porte ?

            Jean Baptiste, qui jadis préparait les cœurs à l’approche de Jésus, nous le dit : “Celui qui a deux vêtements, qu’il partage avec celui qui n’en a pas et celui qui a de quoi manger, qu’il fasse de même”. Et encore : “N’exigez [ des autres] rien que ce qui vous a été fixé” : être honnête en affaires. Et encore : “Ne faites violence ni aucun tort à personne” pour extorquer quoi que ce soit (Lc 3,11-15). C’est en agissant ainsi que nous nous préparons à Noël, pas seulement à la fête, mais en fêtant avec un cœur vraiment nouveau notre accueil du Seigneur Jésus qui revient nous visiter.

            Car c’est bien lui qui vient. À nous de l’accueillir comme notre meilleur ami, celui qui nous sauve de tout mal, de ce mal qui tue nos vies égoïstes.

            Le prophète Sophonie le chantait déjà :

                       “Ne crains pas !

                       Ne laisse pas tes mains défaillir !

                       Le Seigneur est en toi,

                         c’est lui le héros qui apporte le salut.

                       Il aura en toi sa joie et son allégresse,

                          il te renouvellera son amour” (Soph 3,16-17).

Entendez bien : non pas qu’il sera notre joie, mais c’est nous qui serons sa joie !

            Demandons à Notre-Dame, qui, beaucoup plus que nous, s’est préparée à la naissance de son divin Fils, qu’elle nous montre comment préparer à notre tour sa venue renouvelée dans nos cœurs et dans notre vie de tous les jours. Alors nous fêterons Noël en toute vérité.

 

Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Articles récents
Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Gris Cercle