Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 16ème dimanche ordinaire B (Père Jacques Weisshaupt)

19 Jul 2015

 

Chers Frères et Soeurs,

 

         L’évangile de ce dimanche est la suite de ce que Saint Marc nous a raconté les semaines précédentes. Jésus a envoyé ses apôtres en mission, pour annoncer à tous les hommes la Bonne Nouvelle du Royaume des cieux. Les voilà maintenant qui reviennent de leur mission et qui racontent à Jésus tout ce qu’ils ont accompli. Ne sont-ils pas des disciples, les élèves de leur rabbi Jésus Christ ? Ils lui doivent tout, c’est Lui qui les a formés et enseignés, c’est pourquoi, maintenant, ils lui font part des difficultés qu’ils ont rencontrées, mais aussi de leurs réussites... Ils partagent avec Jésus la joie qu’ils éprouvèrent lorsque beaucoup de gens accueillirent la Parole de Dieu dans des coeurs bien disposés et firent l’expérience de la foi et de la confiance en Dieu.

         Frères et soeurs, nous aussi, dans notre vie, nous avons des périodes d’activité intense, mais aussi, heureusement,  des périodes de repos, durant lesquelles nous pouvons réfléchir, nous souvenir et nous réjouir, pleins de gratitude, pour ce que nous avons pu réaliser. Ce temps qui nous permet de jeter un regard rétrospectif sur « le  travail de nos mains » et de notre esprit, trouve tout son sens puisqu’il nous permet de rassembler nos forces. Nous faisons de l’ordre dans nos pensées, nous retrouvons une vision d’ensemble et nous sommes prêts à accomplir de nouvelles tâches. Quand Jésus vit à quel point les apôtres s’étaient donnés de la peine, il leur dit: « Venez dans un endroit désert, où nous serons seuls, et reposez-vous un peu. » Lui aussi, donc, leur a accordé quelques ‘vacances’. Ils ont voulu aller à l’écart avec Jésus et se ressourcer dans un lieu apaisant.

         Pour beaucoup d’entre nous l’été est un temps de détente, de vacances, de temps libre et de ressourcement. Ce temps nous est offert et nous pouvons nous en réjouir. Il doit nous fournir l’occasion de découvrir plus en profondeur qui nous sommes, des êtres humains qui n’ont pas à vivre uniquement à la surface des choses, en façade, mais bien à nous ouvrir aux vraies valeurs : à tout ce qui est beau, à l’expérience de l’amitié et de l’intimité familiale, à l’apprentissage des valeurs artistiques, que nous trouvons abondamment dans la nature et dans les réalisations des différentes et multiples cultures. Cependant, n’oublions pas une chose : de même que les apôtres, durant leurs « vacances », ne se sont pas séparés de Jésus, le Fils de Dieu, mais les ont passées dans sa proximité, ainsi il est plus que souhaitable que nous transformions notre temps de détente en un temps de communion avec Dieu. « Pas de vacances pour le bon Dieu ! » C’est justement quand nous avons davantage de temps qu’il ne faudrait pas que la prière fasse entièrement défaut! Alors, consciemment orientons nos plus fréquents temps libres à la lumière de l’évangile : notre Père du ciel rend possible et nous donne aussi toutes ces merveilles de chaque jour!

 

         Et il y a encore une chose qui devrait nous tenir à cœur : durant le temps de vacances aussi il est de notre devoir de faire du bien autour de nous, de nous faire ’bons samaritains’ ! Il ne faudrait pas que nous allions oublier les besoins et les souffrances de tant de nos contemporains. Chaque fois que nous pouvons faire quelque chose, offrons notre aide, ne serait-ce qu’une parole de consolation et d’encouragement, dans ces moments partagés avec des personnes seules ou malades.

 

Il n’en fut pas autrement pour Jésus et les Apôtres: lorsqu’ils furent arrivés à cet endroit apparemment désert, ils furent accueillis par une foule de gens avides d’entendre et de voir Jésus. Qu’a fait Jésus alors? A-t-il renvoyé les foules contre leur gré ? Pas du tout, il leur a consacré du temps et « il les instruisit longuement », dit l’évangile, car « ils étaient comme des brebis qui n’ont pas de berger. » Le repos indispensable, il ne le trouvera que plus tard...

Nous connaissons tant de fois des ‘contrariétés’, nos plans sont bousculés. Patience et courage ! Car toujours Dieu nous offre la force de nous impliquer et d’accueillir ! La joie d’aimer, la joie de l’Evangile.

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle