Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 25ème dimanche ordinaire A - (Père Guy Delage sj)

21 Sep 2014

Matthieu 20, 1-16a

 

La parabole qui nous est proposée dans l’évangile d’aujourd’hui est vraiment d’actualité puisqu’avec le mois de septembre vient le temps des vendages. Cette année-là la récolte a été tellement abondante que la main d’œuvre n’a pas suffit et qu’il a fallu, toutes les trois heures, embaucher de nouveaux vendangeurs. Qu’il s’agisse de la manne dans le désert, de la multiplication des pains ou de la pêche miraculeuse le don de Dieu est toujours abondant. Il en est de même ici. La vigne donne à plein.

 

Il y a aussi tous les désœuvrés, les exclus de la croissance qui espèrent tout de même quelques miettes pour nourrir leur famille. Ce sont ces journaliers recrutés sur les places des villages qui sont embauchés. Certains le sont à la première heure et les autres pour la dernière heure de travail. A tous l’employeur promet une juste rémunération correspondant au salaire d’une journée de travail. Mais les ouvriers de la première heure ne comprennent pas que ceux qui n’ont travaillé qu’une heure perçoivent le même salaire qu’eux qui ont supporté le poids du jour. Ils considèrent qu’ils sont victimes d’une injustice. Il n’est pas étonnant dans ces conditions qu’à l’heure des comptes le conflit éclate. Qu’une heure de travail vaille le même prix que toute une journée de travail est inadmissible. C’est un encouragement à tirer au flanc !

 

La réaction est la même que celle du frère aîné de la parabole du fils prodigue. Dieu a décidé de manifester sa tendresse et sa générosité envers les pauvres et les pécheurs et voilà que ça choque les justes qui estiment avoir plus de droits que les moins que rien. Eux, ils ont mérité leur salaire, pas ceux qui n’ont travaillé qu’une heure. Mais ils se trompent de régime. Il sont restés dans la logique du salaire qui dépend du travail fourni alors qu’avec le Christ nous sommes sous le régime de l’amour et de la gratuité. Ce n’est pas pour l’argent que nous avons à travailler dans sa vigne, mais par amour, parce que nous n’avons pas d’autre intérêt, pas d’autre but dans la vie que le service et la louange de Dieu à la suite du Christ qui a donné sa vie pour nous.

 

Ce service peut prendre de multiples formes y compris dans notre communauté du Christ Roi. Je donne la parole à Véronique qui va vous en dire plus sur ce point.

 

 

Pour parler de notre communauté, il est bon de rappeler ce qu’elle n’est pas ! Elle n’est pas une paroisse ! C’est l’appartenance  à un même territoire qui est l’élément qui identifie les membres d’une paroisse donnée.

Mais alors, qu’est-ce qui « nous » identifie, nous, membres de la communauté du Christ-Roi ?

Tout d’abord, c’est une communauté qu’accompagnent les Pères jésuites selon la manière propre de procéder de la Compagnie de Jésus et dans l’esprit du concile VaticanII.

Cela lui confère quelques caractéristiques propres :

Elle veut être le lieu d’une rencontre personnelle avec le Christ.

En tant que jésuites, les Pères ont à cœur de partager leur spiritualité. Celle-ci engage tout chrétien à la suite du Christ, et chacun est invité à faire sienne la devise d’Ignace : « en tout, aimer et servir ».

Ensuite, l’engagement est un élément essentiel de la communauté du Christ-Roi.

Il vaut aussi bien pour les jésuites que pour les laïcs. Les jésuites s’engagent à veiller à ce que la communauté reste en communion avec l’Eglise universelle. Ils assurent le service des sacrements dans le respect des orientations du diocèse de Luxembourg. Ils accompagnent, ils soutiennent, ils encouragent tous les laïcs à prendre leur part de responsabilité dans le service de la communauté. Ils font enfin des propositions qui nourrissent la foi et aident les laïcs à relire leur expérience à la lumière de la Parole de Dieu.

Quant aux laïcs, ils sont invités à participer pleinement à la définition des orientations pastorales. Ils prennent en charge les différents services : l’animation liturgique, l’accompagnement des enfants, … Ils portent le souci d’entretenir des liens de solidarité avec le monde.

La communauté du Christ-Roi offre également un lieu de réflexion, d'échange et d'engagement concernant le rôle et les orientations de l'Eglise.

Tous ces engagements sont manifestés dans les célébrations liturgiques.

Ces célébrations  se veulent vivantes et participatives

C’est la liturgie qui permet à la communauté de se constituer en intégrant en son sein tout baptisé ou chercheur de Dieu. Les célébrations sont à l’image de ce que chacun y apporte et dépendent donc largement de l’implication des uns et des autres.

Elles sont le lieu où une large place est faite à la créativité pour que puissent s’exprimer pleinement la foi, la prière, les espérances et les joies de notre communauté. Elles affermissent la foi, l’espérance et la charité de tous en vue d’annoncer la Bonne Nouvelle.

Pour finir, la communauté du Christ-Roi se veut communauté ouverte

Annoncer la Bonne Nouvelle suppose d’entretenir une vision positive de l’homme. Cela nécessite de se rendre attentif et de s’intéresser à ce que sont les autres et à ce qu’ils font. Les temps passés ensemble favorisent le partage, la connaissance mutuelle et créent des liens de fraternité.

De plus, la communauté n’a de sens que si elle s’ouvre aux différentes réalités humaines d’ordre éthique, social ou ecclésial auxquelles elle est confrontée. Entre autre :

prendre part à l'effort de rapprochement œcuménique, notamment avec les communautés les plus proches géographiquement ou encore se laisser  interpeller par les enjeux solidaires des questions européennes.

Pour conclure, je dirais que notre communauté choisit de rester fidèle à l’orientation donnée par le pape François : il appelle les croyants à constituer une Eglise en sortie  qu’il définit ainsi: « L’Église en sortie est la communauté des disciples missionnaires qui prennent l’initiative, qui s’impliquent, qui accompagnent, qui fructifient et qui fêtent. »

C’est dans cet esprit que nous vous invitons à collaborer au travail de la vigne !

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle