Articles récents
Please reload

Filtrer les articles
Please reload

Homélie du 8ème dimanche ordinaire A (Père Josy Birsens s.j.)

2 Mar 2014

Matthieu 6, 24-34

 

« Ne vous faites pas tant de souci » - on pourrait presque croire que cet évangile a été choisi spécialement pour ces jours du Carnaval où les gens se déguisent, oublient les préoccupations du moment, portent un regard humoristique sur la vie et font la fête.

Le Carnaval nous invite à nous pas trop nous prendre au sérieux ; l’évangile nous dit d’aller en profondeur - pourquoi pas avec un peu d’humour et d’ironie sur nous-mêmes ? – pour bien nous redire ce qui est vraiment important dans la vie.

 

Alors, qu’est-ce qui est prioritaire ? La nourriture et le vêtement, la subsistance matérielle, un peu de confort, les vacances ? Oui, bien sûr, même les oiseaux du ciel que Jésus nous donne en exemple passent du temps à faire un nid et chercher de la nourriture pour eux-mêmes et leurs petits. Et quand on aime, on veut le meilleur pour sa famille et ses amis ; on prend soin de la table pour bien accueillir et mettre à l’aise ses invités, on dépense de l’argent, du temps et de l’énergie pour choyer ceux qu’on aime. Bien des moments de stress, bien des peines au travail ne font d’ailleurs sens que parce que nous les consacrons pour ceux qui nous sont confiés. L’amour pour eux nous motive et nous donne la force nécessaire pour accepter les peines de la vie de tous les jours.

 

Mais bien souvent, ces moyens de rendre les autres heureux deviennent une fin en soi et nous en devenons prisonniers. Les détails du menu nous font perdre de vue la joie qu’il y a à passer une soirée agréable, le souci de bien faire devient prioritaire par rapport à la qualité de l’accueil et de la présence toute simple, de l’attention à l’autre. Le souci du bien-être et les préoccupations matérielles risquent de nous faire passer à côté de l’essentiel. C’est là que le message de l’évangile nous interpelle pour nous appeler à la liberté de l’amour, à ne pas nous laisser asservir par des contraintes sociales ou autres : « Ne vous faites pas tant de souci ! » Dieu sait bien de quoi vous avez besoin ; si vous ne le perdez pas de vue, vous vous laisserez porter par la dynamique de l’amour, heureux de donner et de recevoir en retour, heureux même de vous dépenser sans rien attendre en retour.

Car le vrai bonheur, c’est de partager et de donner de soi-même, mais aussi de vivre simplement le moment présent, la joie de l’accueil et de la rencontre. Jésus nous en donne lui-même l’exemple dans sa vie terrestre, lui qui nous est si souvent montré en train de fêter, voire de festoyer, à tel point qu’il est décrié par les moralistes et les rigoristes de son temps comme « un glouton et un ivrogne ». Le repas de fête devient même le signe par excellence de royaume de Dieu déjà présent et de la plénitude du royaume à la fin des temps.

Et le Pape François ne dit pas autre chose quand il nous appelle à la joie de l’évangile : la joie et non pas la crispation sur nos efforts, la liberté de celui qui se sait infiniment aimé, de sorte qu’il ne peut pas faire autrement que d’aimer à son tour.

 

Cher Alessandro, il est heureux que tu puisses aujourd’hui non seulement recevoir le baptême, mais aussi participer au festin de l’eucharistie par la communion.

Dans le baptême, Dieu te dit par nos mains, celles du prêtre et celles de toute la communauté, qu’il veut prendre soin de toi comme une mère et un père.

Dans l’eucharistie, Jésus se donne lui-même à toi pour te rendre heureux et te donner la force d’aimer à ton tour dans la vie de tous les jours : en famille, à l’école, avec tes copains. Tu ne dois donc pas te faire trop de soucis, mais tu peux faire confiance à l’amour qui t’est donné. En revenant souvent à l’église pour célébrer avec toute notre communauté le plus grand signe de son amour que Jésus nous a laissé, le don de son corps et de son sang, tu pourras trouver le chemin du bonheur et de la joie.

Please reload

© 2014 Communauté Jésuite du Christ-Roi,  25 avenue Gaston Diderich L-1420 Luxembourg

  • Facebook - Gris Cercle